Afleurdesel.fr » Administratif » Indemnité chômage rupture conventionnelle : quelle somme obtiendrez-vous ?

Indemnité chômage rupture conventionnelle : quelle somme obtiendrez-vous ?

Avec une rupture conventionnelle, certains salariés estiment qu’ils n’auront pas l’occasion d’avoir une indemnité pour le chômage. En réalité, le fonctionnement est identique, car vous êtes en CDI. Cela débouche donc sur le même calcul puisque vous devez connaître votre SJR. Un simple pourcentage est ensuite appliqué en fonction de votre situation.

Qu’est-ce que cette rupture conventionnelle ?

Vous connaissez sans doute le licenciement qui peut être demandé par l’employeur alors que le salarié dépose une démission. Deux procédures différentes sont donc au rendez-vous, mais il en existe une troisième. Elle concerne cette rupture conventionnelle et elle n’est envisageable que si vous avez un CDI.

  • Vous quittez l’entreprise, mais vous trouvez un accord auprès de votre hiérarchie.
  • A la suite d’un entretien au cours duquel vous pouvez être représenté, vous rédigez la convention.
  • La convention ne peut pas être imposée à l’employeur ou au salarié.
  • La procédure est aussi possible pour les salariés qui sont considérés comme protégés via leur statut puisque ce sont aussi des délégués du personnel par exemple. Il faut toutefois suivre toutes les règles et notamment prendre en compte l’avis de l’inspection du travail.

Si vous êtes familiarisé avec cette convention, nous pouvons évoquer ce chômage qui est calculé selon le même mode opératoire qu’une autre procédure. Toutefois, vous pouvez vous entendre avec la hiérarchie, ce qui n’est pas forcément le cas avec un licenciement dont le motif varie selon les profils.

Le montant reste identique

Que ce soit pour une rupture classique du CDI ou une rupture conventionnelle, le calcul est le même.

  • Il faut alors connaître le salaire journalier de référence, le SJR. Il est obtenu assez facilement, car il suffit de diviser par 365 jours votre salaire brut annuel. Si vous avez 1500 euros par mois, vous recevez 49,31 euros par jour.
  • Pour que le calcul soit le plus juste pour le salarié, deux méthodes sont possibles. D’un côté, nous devons prendre 40.4 % du SRJ et il faut ajouter 11.92 euros. De l’autre, la méthode consiste à obtenir l’ARE qui correspond à 57 % du SJR.
  • En fonction des montants obtenus, l’organisme mémorise le plus avantageux et il est ensuite multiplié par 30 ou 31, cela dépend du nombre jours dans un mois. Vous obtiendrez dans ce cas de figure aux alentours de 900/1000 euros.

La calcul de votre indemnité chômage est assez simple, mais il est conseillé de se rapprocher d’un organisme. Il pourra vous proposer le montant précis qui sera versé sur votre compte. Sachez tout de même que pour le délai de carence, la rupture conventionnelle n’est pas aussi attractive que le licenciement économique traditionnel. Pour une telle procédure, il est de 7 jours et vous ne pouvez pas le supprimer.

Par conséquent, si le montant de votre indemnité de rupture est élevé, le délai de carence sera lui aussi augmenté. Il ne peut toutefois pas dépasser 150 jours. C’est une précision que vous devez prendre en compte, car il s’agit sans doute du principal point faible de ce concept.

Les articles consultables :