Afleurdesel.fr » Conseil internet et PC » Qu’est-ce que le growth hacking

Qu’est-ce que le growth hacking

Concept venu des Etats-Unis, le growth hacking a révolutionné le marketing, notamment sur la toile. C’est un mélange de techniques marketing non-conventionnelles très utilisé par les start-up pour booster leur présence sur le web et ainsi stimuler leur croissance. Déjà répandu en France, beaucoup ont encore du mal à expliquer le concept. En quelques lignes, vous saurez tout sur le growth hacking.

Le growth hacking, le marketing 2.0

Le growth hacking s’applique essentiellement sur la recherche de moyens pour favoriser la croissance d’une entreprise sur la toile. Le marketing classique se contente de créer une stratégie pour faire connaître un produit par les canaux traditionnels comme la télévision, la radio, le web ou encore la presse. Le growth hacking se concentre plus sur des interfaces plus récentes tels que les réseaux sociaux, les sites web ou encore les blog. Ainsi, il s’agit d’analyser les besoins et les demandes des internautes pour ensuite les pousser à consommer le produit sans attendre. L’objectif est d’accélérer au maximum le levier de croissance de l’entreprise. Le growth hacking intéresse plus les starts-ups que les entreprises déjà bien développées mais de plus en plus font appel à des compétences en growth hacking afin de se développer encore plus.

Par la voie classique, sur un an d’activité, une entreprise atteindra un niveau de croissance d’environ 10%. Une startup par le biais du growth hacking cumulera une croissance d’au moins 20% voir de la croissance à 3 chiffres. Pour y arriver, elle doit créer le plus de trafic sur son site web, ses réseaux sociaux, et vendre. L’idée est d’encourager les utilisateurs à s’inscrire sur les newsletters, à partager les informations ou les offres et enfin à acheter les produits. C’est un moyen qui peut ne pas coûter très cher, d’où son intérêt surtout pour les startups.

Pour réaliser cet exploit, il faut engager un growth hacker. C’est une personne ayant à la fois des compétences en marketing et en développement web, du moins les bases. Elle doit être créative et inventive pour toujours trouver des idées innovantes.

Le growth hacker, plus qu’un hacker

L’efficacité et le succès du growth hacking repose presque entièrement sur les épaules du growth hacker. Il ne suffit pas de poster une publicité sur la page de l’entreprise ni de refaire à neuf son site web. Il faut trouver le meilleur moyen d’inciter les utilisateurs à agir et interagir pour atteindre les objectifs fixés. Ainsi, un bon growth hacker se doit :

  • D’avoir une très bonne capacité d’analyse pour comprendre les besoins des utilisateurs.
  • D’avoir beaucoup de créativité et d’imagination pour créer des concepts qui attirent les visiteurs.
  • D’avoir une excellente compréhension du mode de fonctionnement des utilisateurs sur la toile.
  • D’avoir une culture du résultat pour réaliser les objectifs à atteindre.

Ainsi, le growth hacker aurait recours à différentes méthodes, frisant la limite du légal, pour alimenter sa base d’utilisateurs. SEO, newsletters, réseaux sociaux, ergonomie, relations presses sont des procédés parmi tant d’autres plus ou moins conventionnels. Il n’aura qu’une obsession : la croissance de l’entreprise par des actions concrètes des utilisateurs.

Les articles consultables :